Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 avril 2015

Vertigineux ? Assurément !!!

image.jpg

Ce 27 mars, je mentionnais parmi les éléments motivant mon vote de dimanche le point suivant : "Parce que nonobstant les idéaux d'un parti devant lesquels il m'est impossible de capituler, c'est aussi la vacuité d'un programme frontiste qu'il convient de sanctionner ainsi que celle de ses représentants pour qui la seule appartenance bleu marine semble tenir de CV."

A peine élue, Maryse POULAIN "concède que ce nouveau mandat lui parait pour l'heure, quelque peu vertigineux" (source VDN), et pour le quotidien de citer aussi la nouvelle conseillère départementale : "ce n'est pas un mandat d'adjoint, mais nous sommes confiants, nous allons tenir notre programme."

Alors certes, il pourrait être aisé de se gausser de cette entrée en matière, significative de la motivation hasardeuse de la très grande majorité de celles et de ceux qui se sont embarqués sous la bannière FN.

Je suis convaincu de la sincérité de Maryse POULAIN sur cette déclaration. Elle semble manifestement prendre conscience que l'on ne s'improvise pas conseillère départementale lorsque l'on porte une ambition plus haute que celle visant à servir de potiche.

Qu'il lui faudra donc probablement faire un choix entre les bristols préparés ou le silence imposé, sous peine de voir le jeu de questions auquel l'habit soumet très vite se transformer en jeu de massacre.

Difficile en revanche d'être aussi clément sur ce qui semble être sa représentation de  l'activité  d'un(e) adjoint. 

J'attends en effet que Maryse POULAIN puisse très clairement expliquer aux héninois et beaumontois la façon dont elle conçoit l'exercice de son mandat municipal, mandat qu'elle devra donc cumuler, et ce malgré son hostilité clairement affiché pour ce type de situation et à plusieurs reprises pendant la campagne, avec son activité de conseillère départementale. 

Parce que ces mêmes héninois et beaumontois pourraient être amenés à croire que l'intérêt de cette élue frontiste pour Hénin Beaumont n'est pas à la hauteur des enjeux ou que pour le moins est négligeable sa contribution aux affaires de la ville. 

Et de s'intéresser alors à ce qu'il pourrait en être de l'utilité des membres de cette majorité frontistes, amenés à se contenter d'une seule fonction élective ? 

Ce sont aussi ces mêmes questions qui mériteraient d'être posées à Aurélia BEIGNEUX, une "timide" apprend t'on et à leurs 2 homologues masculins.

Parce que rapporté au nombre d'habitants, Hénin Beaumont pourrait bien être la ville de France la plus cumularde de France  : Steeve BRIOIS, Bruno BILDE, Christopher Szczurek ,Jean Richard SULZER, Aurélia BEIGNEUX, Maryse POULAIN : 6 des 9 adjoints de notre ville, excusez du peu !

Depuis plus de 8 ans, avec d'autres, je n'ai manqué de présenter Hénin Beaumont comme l'épicentre de la montée du FN pour le moins dans la Région NPDC. C'est à ce même épicentre qu'il convient aujourd'hui de s'attaquer sans attendre et avec détermination, dans le cadre d'une organisation collective et coordonnée, à l'opposée des constructions pour le moins incomplètes observées jusqu'à présent.  

Ce n'est pas être prétentieux ni revanchard que d'affirmer que Hénin Beaumont Action dispose d'atouts pour animer un tel chantier. 

Ce n'est pas être défaitiste que d'affirmer qu'en l'état, aucun parti politique ne dispose à lui seul des moyens de contrecarrer la machine de guerre FN.

Parce que même symbolique,l'entrée des élus FN ce lundi matin au Département n'en demeure pas moins très préoccupante pour le développement d'un bassin minier qui pourtant a le droit d'aspirer à bien d'autres choses que les méthodes et pratiques inacceptables qui ici furent observées (et pour partie non négligeable reprises par Steeve Briois) et les promesses trompeuses d'un FN qui se contente de calfeutrer le report des décisions auxquelles il ne pourra éternellement se soustraire, à l'aide d'une communication d'auto satisfaction permanente.

 

Vertigineux ? Assurément !!!

04:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 31 mars 2015

Les affaires semblent bien reprendre.

image.jpg

«Les ennemis du premier tour ont bien forniqué au deuxième. Et je pense à l’UMP, qui a largement appelé à voter pour la gauche»  Fabien Engelmann, maire FN  d'Hayange, sous la menace d'une confirmation de son inéligibilité par le Conseil d'Etat et candidat battu aux Départementales.

À défaut d'affirmer que Bruno Bilde, adjoint à la communication, est au cœur d'une affaire, force est de constater que son nom revient régulièrement dans la presse au sujet des vingt-neuf assistants parlementaires soupçonnés de percevoir une rémunération du Parlement européen sans y travailler.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/03/30/fn-enquete-ouverte-a-paris-dans-l-affaire-des-assistants-au-parlement-europeen_4605910_1653578.html

 

 

 

06:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

lundi, 30 mars 2015

2nd tour des Départementales : le temps n'est certainement pas à l'abattement.

image.jpg

Ce second tour des Départementales ne nous aura rien appris de ce que nous savions déjà depuis très longtemps. Les résultats sur les 2 cantons héninois ont confirmé qu'au delà d'une victoire frontiste, c'est une page de l'histoire politique locale qu'il convient désormais de tourner. 

 

C'est une démarche où les jeux d'acteurs devront s'effacer au profit d'une nouvelle construction, plus proche du citoyen basée sur un retour aux fondamentaux depuis bien trop longtemps délaissés. 

 

Pour les membres d'Hénin Beaumont Action, le temps n'est certainement pas à l'abattement. Car en sus du devoir qui se doit être celui de tous les républicains et démocrates de combattre les discours dangereux et trompeurs du FN, il est aussi des éléments tangibles quant à la faisabilité pour les femmes et les hommes de bon sens, de mettre un terme dés 2020 à cette politique municipale de gribouille voulue par Steeve Briois.

Le plus difficile ne sera pas forcément de convaincre les héninois et beaumontois de l'impérieuse nécessité d'un autrement, mais d'en persuader certains acteurs politiques locaux.  Les prochaines semaines sur ce point seront déjà déterminantes.

 

04:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

vendredi, 27 mars 2015

2nd tour Départementales : ce n'est pas une motivation suffisante mais une absolue nécessité.

Les propos qui suivent n'engagent strictement que son rédacteur.

 

image.jpgUne victoire frontiste ce week-end sur les 2 cantons d'Hénin me serait profitable pour poursuivre mon  action car venant confirmer la pertinence des alertes que je n'ai cessé de lancer depuis des années et notamment aux dirigeants successifs du PS. 

Tous n'ont bien évidemment pas la même responsabilité politique dans les événements qui ont conduit à l'élection de Steeve Briois mais il est indéniable qu'ils sont nombreux à s'être comportés et récemment encore comme les représentants d'un rose hégémonique, oubliant que non seulement il n'en était plus rien mais que "pire" encore, le principal était pour Hénin Beaumont ailleurs.

Le dire, ce n'est pas s'exonérer de mes propres responsabilités, c'est en revanche entrevoir une autre approche de ce qu'il conviendra de construire pour 2020 et après.

Ceux qui me connaissent le savent : j'ai de la considération pour Jean Urbaniak. C'est un homme riche de son humanisme et de ses expériences. Les options stratégiques sont toujours critiquables et je n'ai pas manqué de le faire lorsque la situation m'apparaissait l'exiger. 

Je n'ai jamais mâcher mes mots à l'égard d'un MRC dont le "maître à penser" a su sans encombre traverser les années alors qu'il eut été de bon ton et pour le moins de le voir se retirer.

De m'interroger par ailleurs de l'intérêt d'une élection dans un contexte de réformes ou l'avenir des conseils départementaux semble s'écrire en pointillé voire au passé.

De déplorer la pauvreté d'une campagne où à de très rares occasions le stade des stéréotypes et des slogans faciles fut dépassé.

Ce sont là pour ma part autant de motifs qui très aisément pourraient justifier dimanche de m'abstenir, renvoyant dos à dos chacun des candidats.

Et bien évidemment je n'agirai pas ainsi.

Parce qu'à Hénin Beaumont comme désormais dans nombre de communes du bassin minier, au 2nd tour il faut depuis plusieurs années choisir pour éliminer le FN.

Ce n'est pas en soit une motivation  mais c'est en revanche une absolue nécessité.

Parce que nonobstant les idéaux d'un parti devant lesquels il m'est impossible de capituler, c'est aussi la vacuité d'un programme frontiste qu'il convient de sanctionner ainsi que celle de ses représentants pour qui la seule appartenance bleu marine semble tenir de CV.

Dès lors et à la différence de celles ou de ceux qui appellent à voter contre l'Extrême Droite, et parce que l'heure n'est vraiment pas aux faux semblants ou à l'hypocrisie, je le dis très clairement, je voterai pour ce second tour Jean Pierre Corbisez et Jeanne Marie Dubois tout comme je n'aurai pas manqué de voter en faveur de Jean Urbaniak et Sabine Van Hegue si la question à  moi s'était présentée.

Cette annonce ne m'empêchera nullement dés lundi, en faisant fi, et quel qu'il soit, du résultat des urnes, de repartir avec les membres d'Hénin Beaumont Action dans la mise en œuvre d'une démarche en laquelle nous croyons et que nous jugeons indispensable pour permettre aux Héninois et Beaumontois de choisir enfin pour et non plus seulement contre.

Parce que dimanche les urnes ne nous apprendrons rien de plus de ce que nous savons déjà depuis très longtemps.

 

Patrick Piret

23:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Puisque c'est Steeve Briois qui vous le dit.

Voici ce qu'il était possible de lire le 30 avril 2009 sur le blog de Steeve BRIOIS.

"Steeve Briois et Marine Le Pen dénoncent la volte-face effectuée par le député socialiste Albert Facon, qui après avoir été un fervent Dalongevillien, déclare dans la Voix du Nord en date du 29 Avril 2009 s'être toujours opposé à la réintégration au Parti Socialiste du maire d'Hénin-Beaumont."

...

"A la vérité, Albert Facon pratique aujourd'hui cet exercice douteux qui est devenu la spécialité des socialistes : soutenir Gérard Dalongeville tant qu'il pouvait leur être utile, et jouer les candides ou les résistants de la dernière heure quand la situation devient critique. "

...

"Steeve Briois et Marine Le Pen considèrent donc le retournement de veste d'Albert Facon comme une offense à l'intelligence et la dignité des électeurs héninois, dont il entend se servir comme marche-pied en cas de nouvelles élections municipales, afin de reprendre les rennes de la politique locale, et ainsi s'assurer les meilleurs auspices pour les législatives de 2012."

...

"Enfin, les 2 élus frontistes demandent au Parti Socialiste d'assumer sa responsabilité dans la perte totale des repères moraux dans la vie politique du bassin minier."

 

Ci-dessous la photo publiée cette semaine dans la VDN pour illustrer un des articles consacrés aux élections Départementales.

image.jpg

Côte à côte Mesdames Aurélia BEIGNEUX et Maryse POULAIN, toutes deux candidates pour un "poste" de conseiller départemental,  ainsi que messieurs Steeve BRIOIS et ... Albert FACON.

 

Une bien belle photo. Surtout ne riez pas, cela pourrait être contagieux.

04:31 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Communiqué de la LDH

Élections départementales

La Fédération du Pas-de-Calais de la LDH et la section d’Hénin-Carvin appellent à

refuser la tentation du vote extrémiste

À la veille du second tour des élections départementales, la Fédération du Pas-de-Calais de la LDH tient à mettre en garde les électeurs contre la tentation pour tous les déçus de la politique et les citoyens en colère de porter leurs suffrages sur les candidats d’extrême droite, qu’ils soient labellisés FN, rassemblement bleu marine ou autre.

Les prochains conseillers départementaux élus ce dimanche 29 mars auront à prendre des décisions qui concernent notre vie quotidienne à tous qu’il s’agisse des collèges fréquentés par nos enfants ou nos petits-enfants, des transports, de la vie associative, du logement et des aides sociales, de la culture, ce qui a été un peu perdu de vue tant les discours ont pris une tournure nationale.

Certes ce sont les électeurs qui auront le dernier mot, c’est la règle en démocratie à condition toutefois qu’ils puissent décider en toute connaissance de cause.

Or, à force de marteler que« droite-gauche, c’est pareil », à force de dénoncer« l’UMPS », le FN ferait presque oublier ce qu’il est réellement et comment il se comporte, lui, quand il est aux affaires. Ainsi à Hénin-Beaumont, ville gérée depuis un an par le FN.

Loin de la vision idyllique d’une gestion « en bon père de famille », les premiers mois d’exercice du pouvoir local révèlentle vrai visage du parti d’extrême droite :

 Derrière les sourires et les paillettes des fêtes populaires, ou encore les annonces de réduction d’impôt et les promesses d’embellissement de la ville, le Comité Citoyen de Vigilance Républicaine a pu constater ces derniers mois :

-L’éviction de la LDH de son local de permanence et la suppression de sa subvention. La municipalité FN a pris la même décision à Mantes-la-Ville.

-De graves ingérences dans la vie associative au point d’aller jusqu’à remettre en cause l’élection d’un président d’association démocratiquement élu et de demander son remplacement par un autre sans doute plus« politiquement compatible ».

-Des menaces de poursuite en justice, voire des assignations visant tous ceux qui tentent de faire entendre des voix dissidentes (comme l’ancien maire ou un autre élu d’opposition).

-Un acharnement impitoyable à l’encontre des élus d’opposition systématiquement humiliés, élus qui ne sont même pas destinataires des invitations de la mairie aux différentes manifestations.

-La mise en cause personnelle en conseil municipal et des demandes de sanction visant une directrice d’école.

-L’interdiction faite à un conseiller municipal d’opposition d’assister aux cérémonies patriotiques au prétexte qu’il est membre du Parti communiste.

-La publication d’un arrêté anti-mendicité agressive dont la justice, saisie par la LDH nationale, a ensuite exigé la suspension.

 

Est-ce ainsi qu’ils conçoivent le respect de la démocratie ?

 

On a également vu se multiplier sur les réseaux sociaux des publications scandaleuses et cela dans tout le département, émanant de suppléants à des candidats FN. Ici l’un d’eux fait figurer sur le drapeau de la République la francisque, symbole du Gouvernement de Vichy (rappelons que ce sont les miliciens de l’Etat Français au service du Maréchal Pétain qui avaient fusillé l’ancien président national de la LDH, Victor Basch), là un autre publie des photomontages s’en prenant expressément aux Musulmans et à l’Algérie.

Faut-il le redire ? Ces ignominies ne relèvent pas de la liberté d’expression mais bel et bien d’une pensée xénophobe. Rappelons que la diffusion de propos et d’images racistes constitue un délit aux yeux de la loi française.

Même si ces provocations ont été désapprouvées par des responsables FN, certains candidats qui avaient déclaré « liker »ces infamies sont toujours en position d’éligibilité au second tour.

 

Imagine-t-on de telles personnes représenter dignement notre département ?

Est-ce vraiment cela que veulent les électeurs ?

 

« Votez patriote ! », disent-ils. Certes la France est un beau et grand pays dont on admire encore de par le monde ce qu’il a apporté de mieux :

la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

C’est cette France-là, celle qui s’est dressée le 11 janvier dernier pour défendre les valeurs de la République, pour défendre la liberté d’expression qui doit continuer à rayonner.

 

Quelles décisions prendraient demain les conseillers départementaux FN, s’ils étaient élus ?

Ils commenceraient par s’en prendre aux associations, comme ils ne se cachent pas de le dire au niveau national et comme ils ont déjà commencé à le faire ! Quelle attitude adopteraient-ils en matière d’aide sociale et de RSA ? Quelle politique mèneraient-ils dans le domaine culturel ?

 

À Hénin-Beaumont, la LDH a été expulsée dès la prise de pouvoir du FN. Le reste a suivi.

Personne ne pourra dire demain : « on ne savait pas. »

 

 

Nous en appelons à la mobilisation de toutes et tous,

y compris de ceux et celles qui se sont abstenus au premier tour.

Ne laissons pas l’extrême droite s’emparer des leviers de commande !

 

 

Pour faire barrage au FN

ALLEZ VOTER ET

VOTEZ POUR

dans le Canton de Carvin : Daniel Maciejasz et Patricia Rousseau

dans le canton Hénin 1 : Jean-Pierre Corbisez et JM Dubois

dans le canton Hénin 2 : Jean Urbaniak et Sabine Van Heghe

 

04:30 Publié dans Ligue des Droits de l'Homme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 26 mars 2015

Communiqué de la section LDH d’Hénin-Carvin

Incendie à l’Hôtel de Ville d’Hénin-Beaumont : la LDH dénonce la malveillance mais récuse aussi toute tentative d’exploitation politicienne

 

La section LDH d’Hénin-Carvin dénonce avec force les actes malveillants perpétrés à l’Hôtel de Ville d’Hénin-Beaumont tant pour ce qui est du début d’incendie que pour les menaces de mort proférées à l’encontre du maire.

Comme elle l’avait déjà fait précédemment en d’autres circonstances, lorsque Monsieur Briois avait fait l’objet d’une agression, un soir,– affaire d’ailleurs jamais élucidée – elle souhaite que toute la lumière puisse être faite rapidement par les services de police et la justice sur le (s) auteur (s) de cet acte irresponsable.

Bien qu’opposé depuis toujours à l’idéologie du FN, elle tient à réaffirmer que le seul combat à mener est un combat politique. En agissant de la sorte, le (s) auteur (s) de ces actes qui contribuent à victimiser le FN à deux jours des élections rendent un bien mauvais service à ceux qui, comme la LDH, s’opposent démocratiquement mais avec détermination à l’extrême droite.

Elle appelle à faire preuve de la plus grande vigilance et récuse par avance toute tentative d’exploitation politicienne de ces événements.

 

Le 25 mars 2015

13:30 Publié dans Ligue des Droits de l'Homme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

On racle le fond du pot

Un a un Steeve Briois semble être en mesure d'obtenir un soutien de la part de ceux qui hier ont beaucoup fait pour lui ouvrir la route : après Gérard Dalongeville et ses pratiques condamnées, ses votes favorables aux délibérations frontistes, et dans une moindre mesure après le ralliement de Clément Golka, ex dalongevilien reconverti en conseiller municipal pro FN (une ambition présidentielle M. Golka ?), voici venu Albert Facon qui le temps d'un marché aura délaissé son "cambronnesque" propos -"ça va dracher" - bien connu des observateurs de la vie politique locale.

Que notre bon maire ne trouve rien à redire à ces soutiens serait en soit significatif de sa marge de progression désormais quasi inexistante dans notre ville.

Et de se demander si les trois "hommes du jour" n'auraient pas été convoqués dans le bureau de Steeve Briois pour agir de la sorte ?

Les "archives" héninoises auraient-elles livré tous leurs secrets ? 

image.jpg

Ce qui peut étonner dans tout ça, c'est le sourire de Steeve Briois qui semble se montrer très heureux des retrouvailles, sans penser à l'indécence de cette situation qui pourrait heurter une petite partie de ses électeurs. Peut être s'estime t'il déjà, comme d'autres  autrefois, intouchable ?

 

Qu'Albert Façon puisse être attiré par l'odeur des micros et des caméras pour s'en aller se décrotter les chaussures sur le même paillasson qui autrefois lui permettait se les faire lustrer, voilà qui manquerait franchement de piment.

Sans doute Marine Le Pen n'aurait-elle pas, elle, manqué d'interdire à cet homme politique du passé l'accès aux médias, et ce à l'image des mesures prises pour tenter de limiter les sorties de route paternelles plus incontrôlables qu'incontrôlées.

Parce qu'à y regarder de plus prêt, on aperçoit déjà le fond du pot, celui dans laquelle se trouve cette soupe que vous avez tant aimé ces 15 dernières années servir aux héninois et beaumontois.

Grand seigneur,  je vous laisse sans la moindre hésitation le couvercle.

Nous sommes désormais plusieurs à avoir la conviction qu'une page va se tourner mais surtout qu'une autre va s'écrire, dés lundi prochain (et ce que le second tour soit ou non favorable au FN).

 

 Source photo VDN

 

 

 

05:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Vandalisme en mairie d'Hénin Beaumont : une motivation politique ?

 

10665234_448780151928042_2324329703808624681_n.jpg

 

- Communiqué de presse -

 Vandalisme en mairie d'Hénin Beaumont : une motivation politique ?

 

 

Hénin Beaumont Action condamne sans réserve les actes de vandalisme  commis ce matin en mairie d'Hénin Beaumont.

Nos premières pensées vont bien évidemment aux agents municipaux à qui nous tenons sans la moindre réserve à apporter notre soutien.

Nous demandons à ce que toute la lumière puisse être faite sur ces gestes dangereux, lâches et imbéciles.

Des gestes, qui ne sont pas sans nous rappeler des faits semblables commis autrefois à Hénin Beaumont à l'approche de RDV électoraux, et dont on ne peut en conséquence et malheureusement pas écarter, à quelques jours d'un second tour des Départementales indécis, une motivation politique.

 

 

 

04:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mercredi, 25 mars 2015

Départementales à Hénin Beaumont : un 1er tour carnavalesque.

Les résultats de dimanche dernier sont bien évidemment favorables au  FN ; mais en aucune façon ils ne marquent une nouvelle progression de ce parti à Hénin Beaumont. 

Certes, Steeve Briois a tout loisir de pousser son cocorico de circonstance en nous parlant pourcentages et ainsi se mettre à l'unisson des déclarations d'une Marine Le Pen, qui le soir du 1er tour, affichait un large sourire, quoi que sembla t-il un peu crispé. 

Sans doute pouvait-elle en effet espérer bien davantage à la lecture de récents sondages.

Ce n'est pas un hasard si les tracts de ses représentants firent état de 73% d'habitants soit disant satisfaits par leur maire FN.  

Et pourtant, alors que l'abstention était beaucoup plus forte ce dimanche qu'au premier tour des municipales 2014, le Front national n'a très significativement reculé qu'à Béziers (total en baisse de 26%), et qu'à Hénin-Beaumont de -21% (source Libération).

Ce n'est pas anodin et ces éléments chiffrés viennent corroborer l'impression ressenti par plus d'un "carnavaleux" héninois samedi dernier. 

DSC_1461.JPG

Nul doute que ceux qui ont activement participé ont pris du plaisir, et c'est tant mieux.

Force fut toutefois de constater,  que nonobstant les troupes et compagnies "invitées" pour l'occasion, il y avait dans les rangs du défilé et sur les bas côtés moins d'héninois et de beaumontois que  ce que l'édition précédente pouvait en compter. 

Les plus sceptiques pourront toujours faire état des conditions météorologiques pour s'en aller par ailleurs justifier le budget mobilisé en 2015 (plus de 30 000 €), le double de celui qui apparemment fut l'année dernière consacré à cette manifestation.

Un montant annoncé qui pourrait en outre être bien en deçà des coûts réellement occasionnés, et dont il est peu probable d'en trouver trace dans les comptes de campagne de 2 candidats frontistes aux départementales, par ailleurs adjoints de Steeve Briois et présents au sein même du cortège . 

Ce n'est pas tant qu'il nous faille se réjouir ou même tenter de nous rassurer. Mais il y a là un message très clair qu'il convient de relayer et notamment auprès de celles et de ceux pour qui 2020 ne pourrait échapper à la fatalité d'une seconde victoire frontiste à Hénin Beaumont.

Gageons en effet que d'ici là, la Voix du Nord pourrait elle aussi faire l'objet de nombreuses et nouvelles remontrances totalement disproportionnées et déplacées  de la part d'une majorité frontiste en mal d'inspiration pour s'expliquer sur l'absence de résultats dans nombre de domaines qui font la quotidienneté des héninois et beaumontois.

04:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |