vendredi, 31 octobre 2014

Le bulldozer avance.

La lettre ouverte  (http://www.youscribe.com/catalogue/formulaires-et-lettres-types/actualite-et-debat-de-societe/politique/lettre-ouverte-a-le-pen-2511890) adressée à la N°1 du FN, rédigée  par Paul-Marie Coûteaux, soutien et acteur de la candidature de Marine Le Pen aux dernières Présidentielles, peut s'apparenter à un règlement de comptes ; elle n'en demeure pas moins porteuses de sérieuses interrogations.

 Nous en reproduisons ici un extrait.

 "Ainsi furent données aux yeux de tous les preuves que j’attendais : d’abord, que les vieux démons ont la vie dure, et que votre parti dont j’ai pu apercevoir au fil des derniers mois quelques aspects peu ragoutants, est loin de mériter la dédiabolisation dont vous vous targuez ;

les « gros bras » qui ont fait irruption samedi, hurlant et vociférant, multipliant fausses accusations, insultes et menaces (notre secrétaire général fut physiquement menacé, s’entendant dire par deux personnes, dont un de vos secrétaires départementaux qu’on allait « lui faire la peau ») rappellent les époques où s’illustra votre parti et que l’on aurait aimé croire de bonne foi croire révolues ;

ensuite, que vous n’honorez ni votre signature, bien claire au bas de la convention qui nous lie et que vous n’avez pas respectée, pas plus que votre parole ;

enfin, que vous n‘avez et n’aurez jamais l’esprit de partenariat. Tout cela explique l’absolue solitude du parti que vous dirigez d’une poigne de fer, et qui est d’ailleurs coupé d’un grand nombre de personnalités et groupes dont il aurait été dans votre mission de rassembler ; il explique que, le SIEL étant mort, le prétendu « Rassemblement » Bleu Marine, réunion du FN et du FN, et trois comparses, ne soit qu’une misérable coquille vide.

Votre attitude ou votre tempérament, votre incapacité chronique à travailler avec quiconque n’est pas votre valet, ruinent l’idée que vous puissiez jamais nouer quelque alliance que ce soit, ces alliances que rendent pourtant nécessaires les institutions de la Ve République et notamment l’élection présidentielle à deux tours ;

elle démontre, contrairement aux vaticinations de certains politiciens de votre entourage, une incompatibilité plus foncière que je ne l’aurais pensé, entre l’héritage politique du général de Gaulle et votre parti ;

elle ruine enfin l’idée que vous soyez un jour apte à gouverner la France, sauf à confondre votre parti et le gouvernement.

Ce n’est pas très grave pour vous car gouverner n’est pas votre objectif, comme ce ne fut pas celui de votre père ou de votre famille en général, qui a peut-être d’autres préoccupations ;

c’est plus grave pour des millions de Français dont vous captez et finalement détournez la colère sans pour autant constituer une force qui puisse être dite gouvernementale – vos électeurs étant de pauvres hères hurlant à tue-tête mais ficelés sur leurs chaises, car c’est pour ainsi dire leur neutralisation politique que votre égocentrisme partisan assure perpétuellement.

Seul gagnant de ce jeu infernal, outre vous-même et votre gang : le Système que vous prétendiez pourfendre mais que votre stratégie « ni droite ni gauche », vous plaçant hors de toute perspective gouvernementale, met à l’abri de toute menace populaire. "

 

Avec des mots choisis, Paul-Marie Coûteaux, titulaire d'une maîtrise en droit public, d'un DEA en relations internationales mais également ancien élève de l'ENA, s'en va reprocher à Marine Le Pen ce que semble aussi déplorer Maria Da Silva, ex 1ère adjointe d'Hayange, démissionnée avec fracas il y a peu. Alter écho reviendra sur ce sujet dés demain.

Je vois pour ma part dans ces propos matière à confirmer une évidence : le mandat de Steeve Briois sera bien celui de la communication, celle qu'il convient de développer pour laisser à penser qu'il en est au FN comme à Hénin Beaumont : tout va bien braves gens, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.

La ville avance peut-on lire sur nos murs. Et pour sûr ! Droit dans le mur !! Le bulldozer aussi.

Nous devons aux associations héninoises une fière chandelle. Elles ont, dans la période post "Gérard Dalongeville", grandement oeuvré au maintien du lien social.

Ce bien, nous nous devons de le préserver, de le respecter, dans toute sa diversité, ses différences et ses complémentarités.

Dans la confidence (c'est une première étape importante), des voix expriment leur crainte d'une récupération politicienne des actions initiées par les associations.

Certes, le phénomène n'est pas nouveau en politique, notamment dans ce bassin minier.

Ce n'est pas pour autant une raison suffisante pour le justifier et l'amplifier.

Ce qui en revanche semble être nouveau, c'est le climat dans lequel les dites récupérations s'opéreraient.

Je ne crois pas que le message de "sympathie" dont a souhaité me gratifier l'adjoint à la communication dans le dernier numéro de "Hénin Beaumont c'est vous" soit le fruit du hasard.

Ce message corrobore l'hypothèse de pressions existantes et de manoeuvres de remplacement orchestrées. Et je ne doute pas que l'actualité des prochains jours viendra étayer cette hypothèse. Nous ne manquerions pas alors de le dénoncer.

 

 Mais d'ores et déjà, et parce la plus value associative ne peut être détournée à d'autres fins que celles que les dirigeants se sont, parfois depuis de très nombreuses années, donnés, les représentants d'Hénin Beaumont Action s'engagent à respecter ce principe fondamental qu'il appartient aux dirigeants bénévoles de revendiquer : le principe de la neutralité politique.

 

Patrick PIRET

04:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 30 octobre 2014

Ne pleure pas Hénin Beaumont

J'ai rencontré François Bernheim lors de sa récente venue à Hénin Beaumont.

L'échange que nous eûmes fut pour moi un moment riche, intéressant, utile, un moment comme il eut été indispensable d'en vivre il y a deux ans, entre gens de bon sens.

La création Hénin Beaumont Action n'est pas le fruit du hasard, elle n'a pas vocation à assouvir l'ambition voire l'ego d'une équipe de revanchards.

Nous savons d'où nous venons, d'où nous partons et nous savons où nous allons et ce que nous voulons.

Pour qui en douterait, honnêtement ou non, je ne puis que les inviter à lire ce tableau héninois publié sur le blog de François Bernheim, "Mardi, ça fait désordre."

Son objectivité, aussi "cruelle" pourrait elle apparaître, est pour ma part une "bénédiction". Et je l'en remercie vivement.


 

Patrick Piret

 

Ne pleure pas Hénin Beaumont

Boulogne Billancourt/ Hénin-Beaumont. Durée du trajet 2h30 ou plus. Est-ce vraiment si loin de nous ?

Non, si la tête suit les pieds et vice et versa. Premières impressions après un court séjour de 3 jours.

Des à priori au départ

-Tendresse pour les gens du Nord

Même quand il pleut, ils ont le soleil à l’intérieur. Mais quand ils sont en colère, ils le sont vraiment. De la Friterie de Marie Françoise Gonzalez, au Bar de la Belle Anglaise, en passant par la Cité Darcy, d’autres cafés, la rue, des rendez vous pris avant mon départ, à aucun moment je n’ai eu à remettre en question ce préjugé favorable.

- l’intelligence est partout ( la bêtise également )

A priori un électeur du FN, n’est pas moins intelligent qu’un électeur du PS, PC, Front de gauche, UMP, Modem, etc.

- La crise n’explique pas tout

La crise qui dévaste une région a une incidence forte sur les choix politiques. Pas plus que le niveau culturel des habitants, elle n’a vocation a tout expliquer. Bizarrement, il semble que les gens du FN aient mieux lu Bourdieu et les Pinçon-Charlot que les gens de gauche. La reconnaissance symbolique de l’autre le fait exister, le légitime à ses propres yeux. Que celui qui n’a pas besoin de signe de reconnaissance lève le doigt. Donner des signes de reconnaissance ne signifie pas pour autant que l’on reconnaisse qui que ce soit. Certains sont capables de faire semblant.

 

la suite (et ça vaut le détour) sur : http://cafaitdesordre.com/blog/2014/10/ne-pleure-pas-heni...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

03:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mercredi, 29 octobre 2014

Hénin Beaumont Action précise et confirme.

10665234_448780151928042_2324329703808624681_n.jpgLe communiqué de presse d'Hénin Beaumont Action publié vendredi dernier a suscité différentes réactions et a pu nourrir quelques interrogations. Toutes sont légitimes et méritent d'être respectées.

Elles sont aussi pour nous, les représentants d'Hénin Beaumont Action,  l'occasion de revenir sur les éléments de constat et les raisons de notre démarche, rendus publiques il y moins d'un mois.

Un RDV pour objectif et un seul : les prochaines élections municipales à Hénin Beaumont et pour ce faire construire pour 2020 une alternative crédible et opérationnelle.

Placer Hénin Beaumont, le citoyen et l'éthique au coeur de l'engagement politique.

Dire la vérité pour une reconquête de tous les Héninois, y compris ceux qui ont pu voter FN.

La prévalence aux compétences : il faut en finir du jeu dévastateur visant à donner la priorité aux appartenances.

Et pour porter à bien notre ambition et notre projet collectif, il nous faut aujourd'hui oeuvrer au développement  d'Hénin Beaumont Action. Il n'y a rien d'exceptionnel ni de condamnable à agir de la sorte.

Informer et éclairer les héninois, sans fuir devant leur questionnement. Ce devoir de vérité nous impose de refuser le "deux poids deux mesures".

Nous continuerons donc à inviter chacun à estimer apprécier l'impact de ce qu'il escompte entreprendre. C'est là le signe manifeste d'une démarche qui se veut constructive, différente il est vrai, du "caporalisme" et du "paternalisme" dont les exemples furent et demeurent ici si nombreux, bien trop nombreux.

Aller à la rencontre de tous les Héninois, parce que l'irréversibilité, sauf pour les fatalistes, n'existe pas en démocratie.

Mettre à la disposition des Héninois nos compétences. Il n'y a là aucune forme de démagogie, mais des besoins multiples et divers pourtant facilement repérables et auxquels il faut répondre.

Continuer de valoriser les initiatives citoyennes.

Peser sur le débat. Les réactions évoquées en introduction de cet écrit témoignent du sérieux de ce que nous voulons entreprendre.

Ces réactions symbolisent même involontairement cet échiquier politique local qui aujourd’hui encore tarde à bouger, alors même que les bases militantes de nombre de ses composantes réclament de profondes et indispensables mutations.

Hénin Beaumont Action reste bien évidemment sensible à cette situation d'autant plus inexplicable qu'il s'est produit à Hénin Beaumont depuis mars dernier une alternance douloureuse pour toutes les femmes et tous les hommes qui aiment à revendiquer leurs idéaux républicains et démocratiques.

Nous le savons, le chemin sera long, difficile, probablement et prochainement semé d'embûches.

Mais très humblement nous le suivrons, non par goût immodéré du risque ou par provocation, mais parce que nous sommes convaincus qu'il n'en est aujourd'hui aucun autre valable.

C'est notre droit que de le penser, c'est notre devoir que de l'affirmer.

 

 

Patrick PIRET

 

 

 

03:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 28 octobre 2014

Laïcité et FN, qu'en pense Steeve Briois ?

La presse s'en est fait l'écho ce week-end : un élu FN converti à l'islam s'est vu dans un 1er temps suspendre de sa fonction occupé au sein du parti et pourrait même faire l'objet d'une exclusion fin novembre.

Comment dés lors qualifier l'intervention de Florian Philippot selon laquelle "Sa religion n'est pas l'affaire du parti car nous défendons la laïcité. Mais là, on a quitté le domaine de la conviction personnelle et de la foi." Maxence Buttey, l'élu en question, aurait envoyé une vidéo sur l'Islam à des cadres du FN.

Et le Vice-président du FN de préciser qu' "un parti politique n'est pas le lieu pour cela."

Certes, mais dés lors, comment ne pas être étonné, par exemple, de ne pas voir ces mêmes représentants FN trouver à redire à l'action de Robert Ménard après que celui-ci eut cet été organisé une messe publique pour lancer la féria de sa ville et qui pour Noël dit vouloir une crèche dans la mairie ?

La laïcité et le prosélytisme seraient-ils au FN deux principes à géométrie variable ?

N'est-ce pas le signe manifeste d'un « deux poids deux mesures » frontiste ?

Question au sujet de laquelle Steeve Briois pourrait faire part de son point de vue aux Héninois.

 

Et pour l'y aider, l'inviter à visionner cet extrait : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-supplement/pid6586-l-emission.html?vid=1143020 - à 10'35.

04:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

lundi, 27 octobre 2014

l'ASK (B) poursuit sa route

 

 

l'ASK l'emporte 4 à 2 contre l'équipe de Charcot Bully.

DSC_0001.JPG

DSC_0005.JPG

DSC_0011.JPG

DSC_0030.JPG

DSC_0031.JPG

DSC_0033.JPG

DSC_0051.JPG

 

 

 

04:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

samedi, 25 octobre 2014

De Hénin Beaumont à Calais

De Hénin à Calais, les mêmes provocations inutiles et obscènes. Steeve Briois devraient pourtant être bien conscient qu'entre les discours stigmatisants et les solutions faciles qui ne pourront jamais être mises en œuvre, il n'existe aucune frontière. http://www.lavoixdunord.fr/region/marine-le-pen-a-calais-il-faut-renvoyer-les-ia33b0n2454355

11:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

vendredi, 24 octobre 2014

Les mêmes erreurs produiront les mêmes résultats si nous n'y prenons garde

 

10665234_448780151928042_2324329703808624681_n.jpg

- Communiqué de presse -

 

Les démissions de deux conseillers d'opposition et sa résultante, l'arrivée au sein du conseil municipal de Stéphane Philipovitch ne constituent en aucune façon une surprise.

Il s'agit bien là d'une démarche politicienne où la part belle sera faite aux logiques d'appareil.

Ces logiques portent en elle les mêmes erreurs que celles observées ces dernières années ; elles seront donc de nature à conduire aux mêmes résultats.

Les responsables d'Hénin Beaumont Action refusent de s'inscrire dans une stratégie programmée, celle d'un fatalisme accepté pour 2020 et d'une mise sur orbite d'un candidat pour 2026.

Il en va non pas d'une revanche à prendre sur un passé récent, mais d'un avenir à construire dés aujourd'hui, en l'occurrence celui des habitants d'Hénin Beaumont.

 

Patrick PIRET

 

 

02:05 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 23 octobre 2014

Lettre aux frondeurs (suite)

Alter écho donne de nouveau la parole à un héninois désireux de s'adresser aux "frondeurs".

 

 _____________

 

 

Mesdames et Messieurs les "frondeurs",


Encore une fois, et à l'heure ou l'Histoire du PS a besoin d'hommes politiques, vous vous êtes comportés en politicards.

Trop préoccupés à sauver vos circonscriptions d'une éventuelle sanction, vous vous abstenez de voter contre le projet d'un gouvernement de droite.

Trop préoccupés à vous procurez un espace médiatique, vous avez poussé des cris d'orfraie pour finalement ne pas peser dans le débat.

Trop préoccupés par votre propre publicité, vous vous êtes contentés de n'être que des passifs.

A l'heure de limiter la claque que votre parti prendra inévitablement lors des prochaines échéances électorales, votre comportement couard amplifiera votre défaite.

S'en est à se demander si votre pseudo-révolte, votre petite crise d'adolescence n'a pas existé uniquement parce que vous n'avez pas fait partie des heureux élus à l'heure de la distribution des porte-feuilles ministériels.

D'une raclée mémorable, le prochain scrutin risque fort de se transformer en " génocide"...

Et pas seulement parce que ce sont les idées d'extrême-droite qui vont triompher (et je ne m'y résouds pas) mais aussi parce que votre parti, le parti pour lequel j'ai toujours voté, le parti que j'ai toujours défendu ne représentera plus rien sur l'échiquier national.

Vous aurez beau jeu de siffler la fin de la récréation pour qu'EELV et le PCF reviennent parmi les vôtres, le doigt sur la couture du pantalon, vous ne vaudrez plus rien, votre discours ne dupera plus, vos alliances ne gagneront plus.

Mesdames et Messieurs les "frondeurs", vous aviez une chance de faire bouger les lignes mais la peur de bouger de votre siège vous a définitivement mis hors-jeu.

Dommage pour vous, dommage pour le PS, dommage pour moi, mais surtout, dommage pour les français.

Par votre abstention, vous nous prouvez que les appareils politiques sont des systèmes caduques, déconnectés des réalités et des attentes du peuple, alors, je me permettrais juste un conseil, abstenez vous au moins de vous plaindre si c'est pour continuer à courber l'échine...

 

Un citoyen engagé

 

04:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mercredi, 22 octobre 2014

Vers un retour de boomerang en pleine figure ?

Steeve Briois n'avait pas manqué de se féliciter de la sentence rendue par le tribunal de grande instance de Béthune  dans le cadre du procès de Gérard Dalongeville, estimant qu'il y avait dans  ce jugement la condamnation d’un véritable système mafieux.

Et de fustiger la classe politique, de l’UMP au PCF, qui selon lui" porte une lourde responsabilité dans ces actes délictueux en appelant à voter systématiquement socialiste lors des seconds tours dans la circonscription d’Hénin-Beaumont."

Je n'ai eu de cesse pour ma part de dénoncer les dérives. Et s'il est vrai que mes propos n'ont jamais fait l'objet d'une médiatisation telle que celle dont a pu bénéficier le FN, je n'éprouve cependant nul besoin de m'exonérer d'une quelconque responsabilité dans ces affaires héninoises.

Cette attitude du dire vrai est selon moi doublement indispensable pour sortir de ce message du "tous pourris sauf le FN".

 

Tous pourris ?

Il est des femmes et des hommes qui, membres ou non d'un parti politique, n'en sont pas moins et avant tout des citoyennes et des citoyens sincères dans leur engagement. Et c'est parce qu'il en est ainsi, y compris à Hénin Beaumont, qu'il est des espoirs qu'Hénin Beaumont Action entend porter.

 

Sauf le FN ?

Il y a plusieurs mois, nous apprenions que le micro-parti de Marine Le Pen, "Jeanne", était visé par une information judiciaire pour "escroquerie en bande organisée" et "faux et usage de faux".

Et l'avocat par ailleurs trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, d'assurer qu'"il n'y a absolument aucune irrégularité" dans "les affaires de Jeanne", et d'ajouter que "Ça ne nous inquiète absolument pas".

Dans son édition du 20 octobre dernier, Médiapart revient sur sur cette information judiciaire ouverte par le Parquet de Paris et précise que cette dernière a été élargie à des soupçons de « blanchiment en bande organisée » à la mi-septembre.

Les enquêteurs décortiquent notamment le système de prêts accordés aux candidats FN et de vente de kits de campagne. Les soupçons porteraient sur des conventions de prêts  falsifiées ou antidatées.

D’après des sources proches de l’enquête, rapportées par Médiapart, un candidat frontiste aurait souscrit un emprunt d’une dizaine de milliers d’euros".

 

S'il convient de laisser à la justice le temps de faire son travail et de rendre ses conclusions, je formule pour ma part d'ores et déjà  le voeu de voir Steeve Briois, secrétaire général du FN, être aussi bavard sur cette affaire qu'il le fut autrefois avec celle de Gérard Dalongeville.

 

Quoi qu'il en soit, les héninois pourront compter sur moi et sur Hénin Beaumont Action, parce que conformément à nos engagements et convictions "Dire la vérité aux héninois : ce n'est pas une question de posture ou de courage ; c'est tout bonnement indispensable."

 

 

 

 

Patrick PIRET

03:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 21 octobre 2014

Qu'on se le dise

affiche.jpg

05:55 Publié dans Hénin Beaumont La Vie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |